RÉVOLUTION : Canal+ disponible dès demain pour 20 euros par mois sans engagement


Lourdement endetté, le groupe Canal+ va jouer une (dernière ?) carte décisive en remodelant ses offres d'abonnements de fond en comble.

 

Véritable enjeu

Si elles ont eu un fort impact sur les réseaux sociaux et dans les médias, on parie que les audiences catastrophiques de la grille en clair de Canal+ depuis le début du mois de septembre n'ont pas dû émouvoir tant que cela Vincent Bolloré et les dirigeants du groupe Canal+. Pour eux, le vrai défi est ailleurs.

Afin d'éviter le naufrage, pour ne pas dire la faillite, la solution ne réside pas dans le remodelage des programmes en clair, mais dans le renouvellement de l'offre tarifaire et des modes de distribution de Canal+ et de ses chaînes thématiques, afin d'élargir la base de clients.

 

Révolution en vue

Depuis hier, les journaux bien renseignés « Le Figaro » (via un article et une interview du DG Maxime Saada) et « Les Echos » (par ici) ont dévoilé les grandes lignes d'un plan de bataille qui devrait être officialisé au fil des prochaines semaines. Un plan ? Une révolution plutôt !

Ainsi, à peu près tout ce qui faisait jusqu'ici la particularité de l'offre Canal+ – hypercloisonnée et restrictive – devrait voler en éclats. Jugez vous-même :

1) Dès le mercredi 21 septembre, la chaîne Canal+ en solo et son replay seront accessibles pour un prix de 20 euros par mois sur PC, smartphones et tablettes (via MyCanal), le tout sans engagement. Attention, cette offre sera limitée à 50 000 abonnés. Elle aura valeur de test.

2) À partir du mois d'octobre, la marque Ombrelle Canal va venir se substituer à la marque CanalSat.

3) Sous cette appellation d'Ombrelle Canal sera dévoilée une nouvelle gamme d'offre « modulaire » avec « des formules plus souples, sur les grandes thématiques (cinéma, sport, jeunesse) », selon les mots de Maxime Saada.

4) Un bouquet du meilleur des chaînes thématiques du groupe baptisé « TV by Canal » (une offre de trente chaînes est évoquée) sera proposé aux abonnés fibre d'Orange pour un prix qui pourrait être inférieur à 10 euros par mois. Une offre similaire, cette fois pour les abonnés de Free et élargie aux abonnés ADSL, suivra.

5) Les clients à ces nouvelles offres Orange ou Free seront gérés en partie par l'opérateur internet concerné, et non plus intégralement par les services de l'entité Canal.

6) Un nouveau décodeur « ultrasophistiqué » est attendu pour 2017.

7) Maxime Saada souhaite réviser la chronologie des médias, qui permet actuellement aux chaînes payantes de diffuser un film dix mois après sa sortie en salles. Il veut ramener ce délai à six mois.

 

Stop ou encore

Ressorts et objectifs de ce grand chambardement ? Miser sur l'effet volume et, d'une certaine manière, démocratiser Canal+ en France. Maxime Saada étaye : « Avec cette nouvelle offre commerciale, nous pouvons potentiellement doubler notre nombre d'abonnés. L'ambition est de renouer très rapidement avec la croissance. » Ont-ils le choix ?

Mots clés

canal+  vincent bolloré  maxime saada  canalsat  free  orange  
 

Remonter