JUSTICE : La chroniqueuse télé Carinne Teyssandier et son mari condamnés par le tribunal


Le couple a été jugé hier pour avoir employé illégalement une femme de 38 ans.

5000 euros d'amende et six mois de prison avec sursis chacun, c'est le jugement rendu hier par le tribunal de Créteil à l'encontre de la chroniqueuse culinaire de « Télématin » Carinne Teyssandier et de son mari, reconnus coupables d'avoir fait travailler illégalement leur gouvernante mauricienne entre janvier et août 2015.

« Madame m'a semblé gentille. Elle m'a dit qu'elle s'occupait des démarches administratives. Je pensais qu'elle demanderait un visa de travail. En fait, c'était un visa touristique », a détaillé au Parisien l'ancienne employée, dans un entretien publié quelques jours avant l'audience.

 

Faute avouée

Recrutée – suite à une annonce passée dans un journal de l'île Maurice – fallacieusement en tant qu'assistante opérationnelle pour la société de production de l'animatrice de France 2, Joanne Dimba, 38 ans, s'est en réalité mise au service de la famille de Carinne Teyssandier pour un salaire concerté moindre que celui prévu dans le contrat (700 euros au lieu de 1300), et des horaires bien supérieurs aux 20 heures par semaine prévues : « Je m'occupais de leur fille de 2 ans, tous les jours de 8 heures à 21 heures. La nuit, comme je dormais à l'étage, à côté de la chambre de la petite, je devais m'en occuper, car eux étaient en bas », précise Joanne Dimba.

Jugée dans le cadre d'une procédure de plaider coupable, Carinne Teyssandier s'est exprimée après le verdict, toujours auprès du Parisien : « Je reconnais ma faute, même si j’ai fait toutes les démarches pour cette personne. Je suis condamnée pour avoir aidé quelqu’un. Le prix à payer est un peu lourd. Mais c’est comme ça. Et surtout, le tribunal a reconnu qu’il n’y avait pas eu d’exploitation, ni de travail dissimulé. Je ne suis pas une esclavagiste. »

Si elle affirme avoir reçu beaucoup de soutiens, notamment celui de William Leymergie, l'affaire n'est pas terminée. En effet, la victime va maintenant demander réparation (plusieurs dizaines de milliers d'euros) auprès du conseil de prud'hommes. L'audience aura lieu lundi prochain.

 

Vidéo

Voici Carinne Teyssandier dans un autre type d'épreuve, assurément moins éprouvante pour elle :

Mots clés

carinne teyssandier  télématin  france 2  justice  
 

Remonter